Sommet du Grand Colon, Belledonne, Virée Verticale

Grand Colon par la combe Nord-Est

Dénivelé : 1 300 mètres
Distance totale : 15,7 kilomètres
Altitude min/max : 1 130 / 2 394 mètres
Durée : 7h, comptez une bonne journée avec les pauses

On est en plein mois de janvier. Toutes les nuits, c’est d’une bonne livraison de neige fraîche qu’on rêve. Et puis, après une première sortie sous la grisaille du Chablais, on espérait un week-end ensoleillé pour à nouveau dégainer les skis. Eh bien on l’a eu, notre beau temps ! Une véritable tempête de ciel bleu. Et nous en avons profité pour participer à une sortie organisée par notre club de montagne, le GAUL, à la découverte des sommets enneigés du massif de Belledonne.

Notre objectif du jour ? Le Grand Colon et ses 2 394 mètres d’altitude, un belvédère très prisé des randonneurs à skis pour les magnifiques vues qu’il offre sur les alentours. Virée sportive et sauvage, à découvrir de toute urgence !


Comme un air de déjà-vu

Partis à 6h30 de Lyon, toute la troupe se retrouve à Freydières peu après 9h du matin, enjouée et motivée. J’ai comme une impression de déjà-vu face à la Gélinotte, à ceci près que cette jolie cantine montagnarde a revêtu son manteau d’hiver depuis ma dernière visite, lors de notre traversée des arêtes de la Dent du Loup. Nous sommes 12, un joli groupe qui promet une journée pleine de partage et d’anecdotes ! L’ascension démarre tranquillement par la route qui mène au parking d’hiver, 200 mètres plus haut. Puis, la balade continue le long du GR, alternance de passages étroits en sous-bois et de sentiers dégagés offrant une vue imprenable sur Grenoble. Il fait froid, car pour l’instant nous grimpons exclusivement à l’ombre !

Vue sur le Massif de la Chartreuse à la montée, Virée Verticale
Vue sur le Massif de la Chartreuse à la montée

Mais le soleil n’est plus très loin, et nous poursuivons la montée jusqu’à déboucher sur le Lac du Crozet. Perché à 1 974 mètres d’altitude, on le devine à peine sous la couche de neige fraîchement tombée. Je suis impressionnée par la différence de paysages depuis l’été dernier. D’une ambiance estivale toute en contrastes verts, bleus et bruns, nous sommes passés à un décor immaculé dans lequel il m’est difficile de me repérer !

Notre itinéraire se poursuit le long de la rive gauche du lac, à la chaleur des rayons du soleil. La trace est bien nette, mais la traversée de cette large pente n’est pas extrêmement rassurante. Tout le monde s’en sort pourtant très bien ! Après quelques conversions pour quitter la cuvette, nous laissons le sentier qui conduit au col de la Pra à gauche, pour nous diriger vers la combe Nord-Est menant au Grand Colon.

Contournement du Lac du Crozet, Virée Verticale
L’itinéraire longe le Lac du Crozet par la gauche. Attention à la glissade !

Le Grand Colon est en vue !

Il nous reste une bonne montée avant d’atteindre le sommet du Grand Colon, mais le jeu en vaut la chandelle. Plus nous grimpons, plus la vue sur les montagnes alentours est impressionnante. Nous apercevons d’ailleurs, bien en face, nos chères arêtes de la Dent du Loup, tâches sombres dans un paysage recouvert de blanc. Le Galeteau est juste à gauche, il aurait valu la peine d’aller au sommet mais nous avons passé notre tour pour cette fois ! Après un passage un peu délicat car complètement verglacé, nous atteignons le col, qui offre une vue incroyable à 360° sur le massif.

Belledonne, Virée Verticale
Autant d’idées pour nos prochaines virées à skis…

La crête sommitale nous semble un peu “casse-gueule” et nous décidons de la contourner pour rejoindre le sommet. Il nous faut descendre une vingtaine de mètres en peaux de phoques, puis faire une petite remontée avant de finalement pouvoir dégainer le pique-nique ! Quelle satisfaction d’avoir atteint le sommet du Grand Colon, et surtout de profiter de la vue magique qu’il offre sur le reste de Belledonne, sur la Chartreuse, les Bauges, et le Vercors. Partout, les sommets sont coiffés de leur calotte blanche de saison, nous donnant mille et unes idées de nouvelles courses en montagne !


Faire sa trace dans la poudreuse du versant Ouest

Rassasiés, il est temps d’attaquer la descente et le petit groupe prend le parti de mettre le cap à l’ouest. Le versant sud étant assez raide, il nous faut tirer complètement à gauche, en suivant les traces de montée. Quelques passages sont un peu glacés, mais nous profitons dans l’ensemble d’une superbe couche de poudreuse, un peu fine mais assez présente pour se faire plaisir sur quelques virages !

Descente du Grand Colon par l'ouest, Virée Verticale
Belles perspectives pour la descente en versant ouest

Plus bas, deux choix de descente s’offrent à nous et le groupe se scinde en deux. Alors que certains suivent la trace de montée par l’ouest, nous choisissons une pente à peine plus raide. C’est un plaisir de skier dans la neige fraîche, même s’il y a encore pas mal de cailloux pièges à cause du peu de neige tombé. Nous nous retrouvons au point 1 748, au niveau de la baraque du Colon pour une descente parfois à skis, parfois à pied en sous-bois. Nous finissons par rejoindre la piste forestière empruntée à la montée, qui nous ramène tranquillement au parking de Freydières.

Quelques nouvelles balafres sous les semelles des skis au compteur, il va falloir continuer à prier dame nature pour avoir de la neige, KEEP CALM AND LET IT SNOW. Mais cette sortie a tout simplement été magique ! Moi qui connaissait si peu Belledonne, j’ai bien l’intention de revenir grimper sur les sommets environnants cet hiver !

A travers ces quelques photos et ce petit récit, j’espère vous avoir donné envie, à vous aussi, de vous lancer dans cette jolie rando ! Si c’est le cas, je vous invite à consulter le topo Skitour et ma trace sur Strava pour préparer votre sortie. Et surtout, j’attends vos impressions dès votre retour !

A bientôt !

Estelle

2 commentaires sur “Grand Colon par la combe Nord-Est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *