La piste forestière qui mène au hameau des Nants, Virée Verticale

Versant Nord de la Pointe de la Gay, ski de rando

Dénivelé : 900 mètres
Distance totale : 13,8 kilomètres
Altitude min/max : 1 010 / 1 801 mètres
Durée : 4 heures

 

La neige a finalement pointé le bout de son nez sur les sommets haut-savoyards. Il était grand temps ! Pour fêter ça, nous avons ce samedi mis le cap sur la Pointe de la Gay, dans le massif du Chablais. Compte tenu du risque élevé d’avalanche, nous avons opté pour cette sortie en aller-retour, particulièrement sûre. Elle sera également l’occasion d’améliorer notre lecture du terrain et de la carte IGN, dans le cadre de notre parcours en quête de plus d’autonomie en montagne.

 

Rocher du Nifflon en arrière plan, Virée Verticale
Après les Nants, la vue sur le Nifflon encore à peu près dégagée

 

Entre forêts et clairières, une ascension en noir et blanc

Une fois la voiture laissée au village de L’Ermont, nous empruntons la piste forestière qui mène au hameau des Nants. La couche de neige est encore bien timide à cette altitude, les requins sont bien visibles, mais ça passe pour la montée. En quarante-cinq minutes, nous atteignons les chalets des Nants, et la neige sous nos skis s’épaissit un peu. Premiers croisements, Stan dégaine la carte et nous trouvons sans mal la direction à suivre. Il faut dire que nous sommes bien aidés, merci au gentil skieur qui nous a fait la trace deux jours plus tôt ! Le sentier s’élève au sud et nous offre, si on prend le temps de se retourner, un panorama dégagé sur le Rocher de Nifflon.

 

La suite, c’est une belle alternance de bois et de clairières jusqu’au sommet du Vallonnet. Avec ces arbres dans tous les sens, on aurait sûrement perdu un paquet de temps à savoir par où passer si la trace n’avait pas déjà été faite. Mais que les débutants se rassurent, avec la carte IGN, une bonne boussole et le topo, ce ne sera pas difficile de suivre la bonne direction 😁. En prenant à l’Est, nous rejoignons ensuite la piste qui mène au col du Vallonnet, au point 1 548.

 

Plateau direction la Pointe de la Gay, Virée Verticale
Après le Vallonnet, sortie sur le plateau

 

Grimpette finale par l’arête Nord-Ouest

Le sentier continue à l’Est, par une pente douce dans une vaste clairière. Nous apercevons nos premiers camarade du jour, un skieur et son chien, qui nous précèdent en direction du sommet. Encore une traversée en sous-bois, puis nous faisons face à notre objectif du jour, la Pointe de la Gay. Le temps s’est gâté, nous distinguons à peine la montagne dans la mer de nuages environnante.

A la différence du reste de la sortie, l’ascension finale est assez raide. Enfin, on va bosser nos conversions ! On s’attaque au sommet par l’arête Nord-Ouest, la version NE est plus raide d’après le topo. Dans les dévers, la couche récente bien glissante ne nous facilite pas la tâche, mais nous prenons notre temps et débouchons finalement sur l’arête sommitale de la Pointe de la Gay, à 1 801 mètres d’altitude. C’est là que, normalement, je vante la merveilleuse vue du sommet, sur la Pointe de Chalune, le roc d’Enfer et le Lac Léman. En tout et pour tout, nous avions vue sur nos skis (ils sont super beaux ceci dit !) 😋

 

Sortie sur la pointe de la Gay, Virée Verticale
Arrivée au sommet de la Pointe de la Gay, 1 801 m

 

Tout schuss depuis la Pointe de la Gay

Après 3h de montée, il est temps de rebrousser chemin et de tester la neige à la descente. Du sommet de la Pointe de la Gay, malgré le slalom entre les arbres faute de neige, la descente est super agréable. Nous retrouvons notre collègue skieur et son chien, qui est cette fois-ci bien harnaché sur le sac à dos de Monsieur ! Nous rejoignons le point 1 638 sans mal. Ensuite, c’est plus vallonné jusque sous le Vallonnet (mauvais jeu de mots, pardon !), on a la flemme de remettre les peaux et on s’illustre donc par notre technique canard/escalier sur deux petites portions.

 

Descente de la Pointe de la Gay, le temps se gâte, Virée Verticale
Descente de la Pointe de la Gay, le temps se gâte

Encore de la jolie poudreuse jusqu’aux Nants, quoiqu’un peu lourde. Mais c’est sur la piste forestière que ça se complique. “Skiez léger” qu’ils disaient, “ça passe”. Ça passe quand même vraiment moyen. Il y a tellement de caillasse que c’est tout schuss obligé, au moindre freinage, au moindre virage, les skis raclent et ça fait mal au cœur. On s’en sortira avec quelques bonnes rayures sous les semelles, mais ravis d’avoir enfin pu fouler la fine couche d’or blanc qui recouvre enfin nos montagnes.

 

Une belle sortie, qui convient aussi bien aux débutants qu’aux autres. Avec 900 mètres de dénivelé au compteur et une pente assez raide sur la fin, il y a tout de même de quoi se faire plaisir, à la montée comme à la descente. A refaire, avec un peu plus de neige la prochaine fois !

Je vous laisse avec le topo Skitour et une petite vidéo “Relive” de cette sortie, juste pour le plaisir… Et je vous dis à bientôt pour de nouvelles virées montagnardes !

1 commentaire sur “Versant Nord de la Pointe de la Gay, ski de rando

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *